Complicité professionnelle: travailler avec son amoureux

J'aimerais vous parler du partenariat professionnel pour quiconque souhaite travailler avec son partenaire de vie.  Il y a bon nombres d'avantages mais il y a aussi des compromis et ajustements à faire.  Comment arrive t-on à trouver un terrain d'harmonie et enfin qu'est-ce que cela apporte de persévérer dans la collaboration tant au niveau personnel que professionnel?

Complices

Complices

J'aimerais  d'abord vous parler de Donald que j'ai rencontré en 1983.  Ce n'était pas son statut professionnel qui m'avait intéressé à l'époque, je ne lui avait même pas demandé ce qu'il faisait comme travail, je ne cherchais nullement un avocat, un médecin ou  un bureaucrate mais un être humain avec une stabilité intérieure. J'étais une jeune adulte enflammée, passionnée et souhaitait un bon ancrage afin de poursuivre ma route. Après quelques temps, j'ai découvert que Donald était doué dans tout ce qui peut exister comme travail manuel, il était tantôt ébéniste,  soudeur dans un autre moment, plombier le lendemain, mécanicien une semaine plus tard, aussi débosseleur et affûteur.  J'aimais aussi sa partie rebelle anti-conformiste, le militant de première ligne, l'être engagé envers sa famille et tous ceux qu'il aime.  Un autre point en commun  important: Nous avions beaucoup de mal à trouver une place confortable dans le système d'éducation.  Était-ce parce que nous étions quelque peu dyslexiques? Totalement réfractaires à l'autorité? Ou emprisonnés dans un système qui écrasait les jeunes marginaux au lieu de leur permettre d'éclore?  C'est vraiment cette complicité intime, ce territoire de compréhension commune d'avoir trouvé la personne qui pourrait nous porter vers notre liberté qui nous a unis.  Une liberté entre deux êtres qui s'aiment, en relation l'un avec l'autre mais en voie de détachement de liens fusionnels.  Pour ceux qui le connaissent, Donald est un ami fidèle et extraordinaire avec une ouverture d'esprit et curiosité immense.

Pour ma part, je cite Donald : " C'est ton côté fougueuse rebelle et ton sourire plein de dents qui  m'ont séduit".  Chacun de nous complétait l'autre d'une certaine façon.  J'ai toujours pensé également que nous pouvions tout apprendre autant manuellement qu'intellectuellement.  Partager ma vie avec quelqu'un qui porte la joie d'apprendre m'animait tout autant. Nous savions au plus profond de nous qu'ensemble nous pourrions déplacer des montagnes.

1392447_663256780364120_2061591816_n.jpg

De nature, Donald est un être conciliant  et patient.  Pour ma part, je m'enflamme facilement et j'ai à travailler la patience.  Vivre ensemble depuis plus de trente ans (32 ), est un voyage extraordinaire mais qui demande beaucoup d'investissement de part et d'autre. Comment arrive-t-on à faire des matchs parfaits au niveau personnel et professionnel?  Nous aimons tellement de choses en commun:  la cuisine, les loisirs, les voyages, la création, les idées, rêver grand, innover et transformer que nous sommes aussi exigeants en amitié.   Comment ne pas vouloir être animés par les autres puisqu'à la maison c'est très souvent à refaire le monde que nous communiquons.  Nous sommes très passionnés avec de forts caractères alors lorsque nous arrivons à un consensus professionnel sur un projet, nous sommes en état d'accord total, presque sans compromis. 

Les trophées de la Wissa en 2008

Les trophées de la Wissa en 2008

En 2008, nous avons pu réaliser des trophées pour la WISSA, championnat international de voile sur neige et glace.  Cet évènement a eu lieu à Val-Brillant et nos créations ont été exportés au Canada et en Europe. Nous avons connus des moments de grâce au niveau de la création.  Nous étions tellement accordés sur les dessins, sur la finition, parfois à des millimètres près.  Et quand tu réussis à atteindre le "EURÉKA", c'est l'état ultime comme créateurs! C'est un grand sentiment d'amour, émouvant et unique.  Comme professionnels, cela nous rend profondément heureux et accomplis.  Comme amoureux, c'est aussi le cas.  Nous avons tenté de créer tous nos projets: enseignes, sculptures, trophées, murales dans ce même esprit d'accord.

Les pièges du partenariat professionnel avec son amoureux

Étant deux êtres passionnés, travailler ensemble peut devenir épuisant puisque nous avons une capacité à innover, il est difficile de "stopper" la machine à créer.  Les idées apparaissent le jour, la nuit, le soir, le matin.  La création prend toute la place.  Étant aussi des êtres humains, nous avons des forces et aussi des faiblesses.  Donald étant réfractaire à l'autorité a tendance à s'opposer à la discipline et à la structure:  des éléments essentiels pour une vie professionnelle  prolifique.  De mon côté, étant plutôt structurée et organisée aussi parce que je suis une grande insécure bien que je m'oppose à l'autorité, j'ai tendance à devenir autoritaire.  Vous imaginez le cocktail explosif?  Quand les semaines sont hyper-remplies, avec des contrats bout à bout, avec insécurité financière, des imprévus professionnels, peu de temps pour les loisirs, les êtres passionnés que nous sommes deviennent tendus et se demandent si le partenariat professionnel est un bon choix.  Nous nous demandons aussi qu'adviendra-t-il du couple?  Sommes-nous fait pour être travailleurs autonomes? Pourquoi la vie nous met-elle au défi?

Quand un des partenaires perd la santé

En 2012, je me relevais à peine du décès de ma mère  et c'est la santé de mon amoureux qui s'est effondrée.  Je voyais bien même si une partie de moi ne voulait pas voir que Donald dépérissait, perte de poids, manque d'énergie et abattement.  J'étais particulièrement inquiète et je lui ai presque ordonné d'aller consulter.  C'est finalement en ambulance qu'il est entré à l'hôpital en novembre. De ce moment jusqu'à fin d'avril 2014, il a été en investigation médicale à Rimouski avec dégradation graduelle de son état. Des diagnostics étaient tentés mais son état creusait les méninges de bien des spécialistes qui le suivaient. Enfin l'année dernière, la Maladie de Whipple a été diagnostiquée et un long processus de traitement et de rééducation physique s'est enclenché.

Et la vie personnelle et professionnelle dans tout ça?

La vie personnelle est prioritaire et on fonctionne au fur et à mesure.  Comme tous les êtres humains qui traversent cette étape, elle est condensée sur le moment présent, chercher de petits bonheurs simples, le partage, voir les amis, la famille, les choses essentielles quoi! Les nuits sont remplies de doutes (les miennes en tout cas) où il faut se ramener constamment pour éviter de déraper ou de disjoncter complètement.  Un diagnostic tardif épuise le système nerveux et physique parce que c'est sur du long terme.  Lorsque c'est une maladie orpheline, la guérison se trace sur tes propres pas.  Il n'y a pas de réponses aux inquiétudes donc il faut se rassurer à partir de soi-même et réinventer notre bonheur au quotidien. Même si nous ne voulions pas envisager cette alternative, nous n'avons eu le choix de discuter de sujets aussi difficiles que la mort.  Ce fût un sujet ouvert entre nous.  Les non-dits ne font pas trop partie de notre quotidien. Vous comprenez donc pourquoi même si le parcours a été difficile, que j'aurais eu envie d'aller vivre au bout du monde, j'aurais été incapable de laisser mon amoureux seul dans cette aventure.

La vie professionnelle a été également mise à l'épreuve par un ralentissement chez Donald en 2013 et arrêt complet d'un an jusqu'à la fin de février 2015.  Oui j'ai eu envie d'abandonner. Je me suis remise à marcher un pas devant l'autre et poursuivre seule la vie professionnelle par des enseignes sur d'autres matériaux et l'enseignement principalement.  Heureusement que nous avions une petite assurance pour cette année et avec mes engagements professionnels, nous avons traversé la tempête.  Cela a remis en question le partenariat professionnel aussi, est-ce trop difficile?  On dirait que c'est la vie qui nous pousse dans le dos et nous guide.  Le téléphone s'est remis à sonner pour Donald enfin et nous avons pu collaborer à nouveau ensemble.

Gala reconnaissance Chambre de Commerce de la MRC de la Matapédia! Merci de votre confiance!

Gala reconnaissance Chambre de Commerce de la MRC de la Matapédia! Merci de votre confiance!

En conclusion, je dirais qu'après cette traversée mouvementée,  j'ai besoin de repos, c'est Donald qui prend le relais professionnel pour notre équilibre.  Après 20 ans de vie professionnelle autonome, j'envisage de poursuivre encore en ce sens. Donald et moi, nous avons uni officiellement nos vies il y a 30 ans cette année et je crois bien que nous sommes capables d'engagement pour les années qui viennent. La fougue créative ensemble est toujours présente et nous en profiterons.